3ème lettre de Bâye Niass dans « Jawahirou Rassahil »

Au nom d’Allâh, le Clément, le Tout Miséricordieux, le Tout Puissant, l’Impérieux, le Fier.

Que la paix et la bénédiction soient sur le Prophète, serviteur d’Allâh, qui a dit : « Oh ! Fatima fille de Mouhammmad, auprès d’Allâh je ne peux rien faire pour toi ».

Après mes remerciements, je souhaite que mes salutations parviennent à mes fils Ahmad THIÂM et Malick SOW, ainsi qu’à toute personne qui verra cette missive, parmi ceux qui se considèrent comme mes disciples ou qui s’identifient à nous.
J’entends que cette lettre soit portée à la connaissance de tous.

Louanges et prières sur le Prophète (PSL.). Sachez que deux types d’individus ne sont ni des miens ni de la târiqa tidjâne : « le majzoub » ou initié qui adore Allâh mais ne respecte pas la sounnah, et le sâlik (sympathisant non encore initié) au cas où chacun d’eux s’arrête à sa station initiale respective en mettant fin à son ascension spirituelle.

En ce qui me concerne, comme vous le savez, celui qui désire être avec moi doit suivre ma voie par la parole et par les actes tout en respectant les recommandations d’Allâh et en s’abstenant de Ses interdits dans le visible et dans le caché. Il doit être animé d’une soif inextinguible d’obtenir l’agrément d’Allâh et de son Prophète (PSL).

Celui qui déclare être de mes disciples et qui s’adonne à des actes contraires à la pure et noble Charia par l’accomplissement d’actes interdits et la désobéissance aux recommandations d’Allâh, j’atteste devant Allâh, et je vous prends à témoin, que rien ne me lie à celui-ci ; et par conséquent je n’ai aucune responsabilité sur lui. Ô Allâh, je me réfugie auprès de vous et me désengage d’être son maître. Allâh a dit : « Ô vous qui avez cru ! Ne suivez pas les pas du Diable. Quiconque suit les pas du Diable, (sachez que) que celui-ci ordonne la turpitude et le blâmable. Et n’eussent été la grâce d’Allâh envers vous et Sa miséricorde, nul d’entre vous n’aurait jamais été pur. Mais Allâh purifie qui Il veut. Et Allâh est Audiant et Omniscient.» (Sourate 24 verset 21) ; « …Et repentez-vous tous devant Allâh, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.» (Sourate 24 verset 31).

Ce que l’on dit de mon disciple qu’il est un récipient rempli des secrets des trois stations divines est exact. Mais qui est réellement mon disciple parmi vous ? Il est plus rare que le mercure rouge.

Ainsi, je n’hésiterai pas à retirer l’autorisation de tout mouqaddam (guide dans la confrérie) qui, dans son entourage, permet l’accomplissement d’actes interdits par Allâh, sans qu’il ne prenne ses responsabilités et impose son devoir de faire respecter les dogmes religieux. S’il n’arrive pas à ramener les égarés à l’ordre, qu’il s’exile alors vers Allâh, son Prophète (PSL) et vers nous !

Je jure par Allâh, que rien n’a freiné la marche de ces disciples vers Allâh au point qu’ils retournent aux jouissances mondaines que leur manque de réchauffement du pacte nous lie à eux ou leur longue attente de venir nous rendre visite.

Celui qui nous accompagne, le plus clair de son temps, finit par oublier le goût du plaisir charnel. Il y a ici des jeunes qui ont oublié le goût des plaisirs au point que certains parmi eux oublient même leurs épouses et ne vont vers elles que sur autorisation et par contrainte.

Voilà, en substance, le profil de mon disciple ; celui qui ne se reconnaît pas dans cette description, n’en fait pas partie.

Ainsi, il est indispensable de retourner à Allâh par la repentance, en suivant les recommandations, en évitant les interdits d’Allâh et les actes répréhensibles, en se contrôlant et en s’instruisant. Allâh a dit au Saint des Saints (PSL) : « Dis, Ô mon Seigneur, accrois mes connaissances ! » (Sourate 20, verset 114).

Il sied au disciple de ne pas interrompre sa marche vers Allâh jusqu’à ce qu’il me rejoigne. S’il constate que je n’ai pas de solution pour ses besoins en Allâh, alors qu’il nous quitte pour un maître dont le niveau de savoir est plus élevé que le nôtre.

Sachez, avec la miséricorde d’Allâh, que beaucoup de prêcheurs détournent les hommes des voies d’Allâh par leur manque de droiture. Celui qui se réclame d’Allâh et s’active à empêcher d’aucuns à suivre Sa voie, a défié Allâh à un combat. Ainsi, par son geste, il devient un adepte de la ligue opposée aux Saints.

Donc, il vous est obligatoire d’assister à nos prêches la plupart de votre temps et , ce, aux fins de vous pénétrer de la discipline indispensable à la marche vers Allâh ; d’autant que vous avez reçu l’Essence de l’initiation gnostique. Celui qui veut en tirer profit doit forcément mémoriser tout ce qui émane de nous comme écrits et conseils, à savoir : lettres, poèmes ou proses.

En ce qui concerne cette correspondance, sa mémorisation est une obligation pour tout disciple : celui qui la voit, doit en avoir une copie et la lire quotidiennement.
Accomplissez la prière, donnez la Zakat, jeûnez le mois de Ramadan et effectuez le pèlerinage pour ceux qui en ont la possibilité.

Donnez-en de vos biens en guise d’aumône pour Allâh. Al Imam Mouslim rapporte dans un Hadith que le prophète (PSL) a dit : « La purification représente la moitié de la foi ; dire ‘Al Hamdoulilâh ’ (gloire à Allâh) remplit la balance de l’au-delà, ‘Soubhana-llâhi’ remplit l’espace compris entre les cieux et la terre ; la Salât (prière rituelle) est lumière. La patience éclaire. Le coran est un argument en ta faveur ou à ton détriment. Chaque matin, tout homme œuvre pour son âme, soit pour son salut, soit pour sa perdition. »

Allâh, le plus Véridique a dit : «Certes, Allâh commande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez.» (Sourate 16, verset 90)*.
Malheur et encore malheur à celui qui ne se soumet pas aux lois d’Allâh et de Son Messager, avec un total consentement.

Toutefois, celui qui, après avoir reçu notre lettre, se repend et essaye de se corriger autant que possible, c’est à lui que revient le bonheur dans les deux mondes et Allâh pardonne les erreurs antérieures.

Par contre, celui qui, à la lecture de cette lettre, ne se ressaisit pas et ne se critique pas. J’atteste devant Allâh et vous prends en témoin que je me désengage de lui. Et je ne me sépare de lui qu’après qu’Allâh et son Prophète se soient déjà éloignés de lui.
Je vous encourage à beaucoup réciter la prière de ‘Salatoul Fatihi’.
Je vous recommande de bien garder les secrets en actes et en paroles. Ne divulguez pas les paroles propres aux hommes de la gnose divine. Soyez sur le droit chemin qui mène au Seigneur.

Sachez que tous ces désirs charnels cités plus haut que vous voulez suivre après avoir eu la foi proviennent de Satan ou ‘Taghout’. Allâh a dit : «Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allâh saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allâh est Audiant et Omniscient.» (Sourate 2 verset 256).

Ahmad Thiam, vulgarisez cette lettre auprès de tous ceux qui se réclament de nous. Envoyez aux responsables de chaque localité [mouqaddams] une copie qu’ils devront lire auprès des leurs et de leur voisinage.

Je prie Allâh que vous receviez ce message avec des cœurs purifiés et des entendements réceptifs. Qu’Allâh nous guide ainsi que vous tous. Was salam (salut).

Ibrâhîm fils d’El-Hâdji Abdoullahi at-Tidjany, à Médina-Kaolack. (Puisse Allâh protéger la lettre de toute impureté. Amen). En l’an 1349 H, soit, 1930 G

Traduction en Français par la Jama’a de La Rochette du Dâhira de Thiêrno Ibrâhîma M. DIALLO. Relecture par Harouna Amadou LY dit Harouna Rassoul