ADS : AG du samedi 07 avril 2012 – Rapport du Président

Mesdames et messieurs,

Chers invités, chers parents,

L’assemblée générale qui nous réunit aujourd’hui aurait dû se tenir en juin 2011. Du fait de la programmation des Journées Economiques et Culturelles pour fin décembre 2010, de commun accord, nous avons convenu d’y surseoir. Par la suite, nous nous sommes attelés au suivi du dossier affèrent à la contrepartie financière de l’Etat qui, jusqu’ici, n’a pas connu la suite escomptée. Continuer la lecture de ADS : AG du samedi 07 avril 2012 – Rapport du Président

2ème Lettre ouverte adressée au président de la République

Monsieur le président de la République,

Par le truchement de l’Association pour le Développement de Saldé -ADS-, les populations de notre localité se tournent une fois de plus vers votre excellence pour rappeler les difficultés chaque jour croissantes qu’elles endurent la mort dans l’âme.

Même si, de nos jours, il est relégué aux oubliettes, Saldé-Tébégout a tout de même joué un rôle de premier ordre dans le Sénégal colonial et plus précisément de 1858 à 1960. En effet, non seulement il a abrité un fort construit en 1859, mais aussi, dès novembre 1894, il a vu prospérer la quatrième école implantée dans la région, après celles de Saint-Louis, Podor, Bakel et Dagana. Son bureau de poste et son dispensaire sont les plus anciens du Foûta après ceux de Podor. Continuer la lecture de 2ème Lettre ouverte adressée au président de la République

Visite de Mme le ministre Seynabou Ly MBACKE à Saldé le 26 juillet 2011

Allocution prononcée par M. Harouna Amadou LY, président de l’A.D.S.

Mesdames, Messieurs,
Le 27 décembre dernier s’éteignaient les lampions des quatrièmes Journées économiques et culturelles de Saldé qui, de par leur faste, resteront à jamais gravées dans la mémoire des Foûtankobés. Ce mardi, 26 juillet 2011, nous, populations de Saldé et environs, sommes heureuses de recevoir notre fille Seynabou-Ly MBACKE, la première femme ministre originaire de notre patelin. Continuer la lecture de Visite de Mme le ministre Seynabou Ly MBACKE à Saldé le 26 juillet 2011

Lettre à Takussan : Pour un SUDES fort?

Convoqué pour les 27, 28 et 29 décembre 1983, le congrès du Syndicat Unique et Démocratique des Enseignants du Sénégal (SUDES) vient d’être ajourné sine die et ce, au grand désespoir des militants de base qui s’attendaient pourtant à la fin de la léthargie que connaît le syndicat depuis les Etats Généraux de l’Education et de la Formation tenus à Dakar du 28 au 31 janvier 1981. Cette léthargie voulue et entretenue par un groupuscule plus enclin à faire passer ses intérêts bassement partisans qu’à faire aboutir les revendications morales et matérielles des enseignants, inéluctablement, va jeter les bases de la dislocation de notre instrument de lutte et, par voie de conséquence, annihiler les efforts louables que déploient certains démocrates sincères pour sauver le SUDES en danger de mort. Continuer la lecture de Lettre à Takussan : Pour un SUDES fort?

Les Intellectuels sénégalais face à la Politique

Le Sénégal s’imposait comme le pays de la palabre futile, de la voltige idéologique et de la volte-face politique, mais subitement il s’est métamorphosé en un repère de grands consultants, d’islamologues émérites, de politologues hors-pair… et j’en passe ! Ici, l’usurpation de titre est la chose la mieux partagée. Elle aiguise les prétentions, gonfle les illusions et galvanise le bas peuple. Mais, de tous les titres, le plus usité est celui de « Cadre » emphatiquement prononcé « câdar » qui, dans son acception locale, signifie «Intellectuel». Continuer la lecture de Les Intellectuels sénégalais face à la Politique