Visite de Mawlânâ Cheikh Ould Khaïry – 30 octobre 1996

Mawlânâ Cheikh,
Chers invités,
Chers condisciples,

Mawlânâ Cheikh,

Voilà un an, presque jour pour jour, que vos pieds bénis ont, pour la première fois, foulé le sol de notre cité. Depuis, la communauté Golf-Nord  a renforcé  le rythme  de son zikru lah.

Mawlânâ Cheikh,

Votre visite mémorable du 30 octobre 1995 marqua  le début d’une ère nouvelle, d’une renaissance, et pour notre localité qui en fut le théâtre, et pour votre jama’a du Sénégal qui en est la marraine.

La présence à votre accueil de centaines de disciples  et d’invités, n’est-elle pas la manifestation extérieure de la ferveur religieuse qui ne cesse de gagner notre pays grâce aux bienfaits de la faydhâ de Cheikh  Ahmad at-Tidjâni  révélée et propagée par le Cheikh al-islam El-Hâdj Ibrâhîm NIASS et de nos jours revitalisée par  votre éminence?


Mawlânâ Cheikh,
Votre séjour parmi nous permet au sigle de la cité S.H.S. de retrouver tout son sens caché, du reste jamais imaginé par ses promoteurs. Ainsi, au lieu de Sénégalaise d’Habitat Social, nous lui trouvons d’autres significations dont vous faites votre ligne de conduite, à savoir : Sabru, Hikma, Salâm.

  • S : comme SABRU, un des dérivés d’as-Sabûru, 99ème attribut de Dieu, cité 103 fois dans le Coran sous sa forme conjuguée et qui signifie patience, détermination, esprit d’endurance ; c’est par la patience que, grâce à Dieu , l’homme doué d’intelligence réalise ses objectifs.

Le Coran dit «  Hô, les croyants cherchez secours dans la patience et la prière car Dieu est avec ceux qui patientent ». S II ; V 153
Dieu  est celui qui octroie la patience dans l’épreuve.

La patience s’oppose ainsi à la précipitation. Elle suppose une grandeur d’âme, une réflexion soutenue, une adhésion totale à la manifestation de la volonté de Dieu quelle qu’elle soit.

  • H : comme HIKMA : la sagesse. Elle postule l’action éclairée par le savoir, le fait d’appliquer ce qu’on sait ou ce qu’exige chaque situation.

Al-Hakîmu (47é nom de Dieu), est cité quatre-vingt-une fois dans le Coran alors que « hakîman »  l’est  seize fois. Hakîm est également  l’un des attributs du Coran : « Yaa siin wal qur anil Hakîm (36,  1 et 2)

En un mot, Dieu  est hakîm par sa perfection et c’est Lui seul qui détient la connaissance éternelle de ce qui est nécessaire à toute chose: « Law anzalna…. Wa huwal azîzul    Hakîm … »  Il (Dieu) est le Tout- puissant, la toute sagesse (S 59, V 24).

  • S. comme Salâm, 6ème attribut de Dieu, cité trente-trois  fois dans le Coran et qui signifie, Paix, Sécurité, Salut. Salâm exprime l’idée de protection divine, de sagesse, de bonté et, comme le rappelle un hadith, Yaa siin (36ème  sourate) est le cœur du Coran, « Salâmun qawlan min Rabbir Rahîmin » (V.58) est le cœur du cœur et Salâm en est, comme qui dirait, l’artère aorte.

Salâm est donc un nom divin qui assure à l’Univers tout entier équilibre,  quiétude et réconfort, mais aussi épanouissement, béatitude et harmonie.
S.H.S signifie désormais as-Sabru wal-Hikma  was-Salâm, socle sur lequel repose l’univers et que vous recommandez vivement à vos disciples qui  aspirent à la connaissance par Dieu  suivant la voie tracée par Mawlânâ Cheikh  Ahmad At-Tidjâni et propagée par Mawlânâ Cheikh  Ibrâhîm NIASS.

Mawlânâ Cheikh,
Comme vous le savez, nous nous sommes désaltérés à votre source, et c’est ce que nous recommandons à tous ceux qui sont à la recherche de la Patience, de la Sagesse et de la Paix, donc du bonheur ici-bas (le monde créé pour nous) et dans l’au-delà (le monde pour lequel nous sommes créés).

Ce bonheur, cette félicité, c’est le ‘khayr’, patronyme illustre que porte votre sainte famille. Quel déterminisme ! Mais ce n’est point un hasard.
Nous sommes plus que jamais sûrs d’être sur la voie, la vraie, celle qui mène sans embûches à la perfection dont vous faites votre credo.